Droit de la santé publique animale et végétale

Le règlement 2019/627...

Droit de la santé publique animale et végétale

L'inspection post mortem

BESbswy

BESbswy

BESbswy

BESbswy

BESbswy

BESbswy

BESbswy

BESbswy

Règles spécifiques d'inspection post mortem des ongulés domestiques

le texte

Le vétérinaire officiel applique toujours les procédures d'inspection post mortem  systématiques et les examens complémentaires lorsque l'un des éléments suivants indique, à son avis, qu'il existe un risque éventuel pour la santé humaine, la santé animale ou le bien-être des animaux:

a) les vérifications et analyses des vérifications des documents;

b) les résultats de l'inspection ante mortem ;

c) les résultats des vérifications du respect des règles concernant le bien-être des animaux ;

d) les résultats de l'inspection post mortem ;

e) les données épidémiologiques supplémentaires ou d'autres données provenant de l'exploitation d'origine des animaux.

Les jeunes bovins

Animaux concernés

Sont soumis aux procédures d'inspection post mortem ci-dessous:

a) les animaux âgés de moins de huit mois;

et

b) les animaux âgés de moins de 20 mois s'ils ont été élevés sans accès à des pâturages durant toute leur vie dans un État membre ou une région d'un État membre officiellement indemne de tuberculose.

 

Les procédures d'inspection post mortem comprennent, au minimum, un examen visuel des parties suivantes:

a) la tête et la gorge; avec palpation et examen des ganglions lymphatiques rétropharyngiens (Lnn. retropharyngiales), étant cependant entendu qu'afin de garantir la surveillance du statut d'«officiellement indemne de tuberculose», les États membres peuvent décider d'effectuer des examens complémentaires; examen de la bouche et de l'arrière-bouche;

b) les poumons, la trachée et l'œsophage; palpation des poumons; palpation et examen des ganglions lymphatiques bronchiques et médiastinaux (Lnn. bifurcationes, eparteriales et mediastinales);

c) le péricarde et le cœur;

d) le diaphragme;

e) le foie et les ganglions lymphatiques rétrohépatiques et pancréatiques (Lnn. portales);

f) le tractus gastro-intestinal, le mésentère, les ganglions lymphatiques stomacaux et mésentériques (Lnn. gastrici, mesenterici, craniales et caudales);

g) la rate;

h) les reins;

i) la plèvre et le péritoine;

j) la région ombilicale et les articulations des jeunes animaux.

 

Le vétérinaire officiel applique les procédures d'inspection post mortem suivantes, en recourant à l'incision et à la palpation de la carcasse et des abats, s'il existe des indications d'un risque éventuel pour la santé humaine, la santé animale ou le bien-être des animaux :

a) incision des ganglions lymphatiques rétropharyngiens (Lnn. retropharyngiales); palpation de la langue;

b) incision des ganglions lymphatiques bronchiques et médiastinaux (Lnn. bifurcationes, eparteriales et mediastinales); ouverture longitudinale de la trachée et des principales ramifications bronchiques; les poumons sont incisés en leur tiers terminal perpendiculairement à leur grand axe; ces incisions ne sont pas nécessaires si les poumons sont exclus de la consommation humaine;

c) incision longitudinale du cœur de façon à ouvrir les ventricules et à traverser la cloison interventriculaire;

d) incision des ganglions lymphatiques stomacaux et mésentériques;

e) palpation de la rate;

f) incision des reins et de leurs ganglions lymphatiques (Lnn. renales);

g) palpation de la région ombilicale et des articulations. La région ombilicale est incisée et les articulations sont ouvertes; le liquide synovial doit être examiné.

Examens systématiques

Examens  complémentaires

Les autres bovins

Examens systématiques

Les carcasses et les abats des bovins autres que les jeunes bovins sont soumis aux procédures d'inspection post mortem suivantes:

a) examen visuel de la tête et de la gorge; incision et examen des ganglions lymphatiques rétropharyngiens (Lnn. retropharyngiales); examen des masséters externes, dans lesquels deux incisions parallèles à la mandibule sont pratiquées, ainsi que des masséters internes (muscles ptérygoïdes internes), à inciser suivant un plan. La langue est dégagée de façon à permettre un examen visuel détaillé de la bouche et de l'arrière-bouche;

b) inspection de la trachée et de l'œsophage; examen visuel et palpation des poumons; incision et examen des ganglions lymphatiques bronchiques et médiastinaux (Lnn. bifurcationes, eparteriales et mediastinales);

c) examen visuel du péricarde et du cœur, ce dernier faisant l'objet d'une incision longitudinale de façon à ouvrir les ventricules et à traverser la cloison interventriculaire;

d) examen visuel du diaphragme;

e) examen visuel du foie et des ganglions lymphatiques rétrohépatiques et pancréatiques (Lnn. portales);

f) examen visuel du tractus gastro-intestinal, du mésentère, des ganglions lymphatiques stomacaux et mésentériques (Lnn. gastrici, mesenterici, craniales et caudales); palpation des ganglions lymphatiques stomacaux et mésentériques;

g) examen visuel de la rate;

h) examen visuel des reins;

i) examen visuel de la plèvre et du péritoine;

j) examen visuel des organes génitaux (excepté le pénis s'il a déjà été évacué);

k) examen visuel de la mamelle et de ses ganglions lymphatiques (Lnn. supramammarii).

 

Le vétérinaire officiel applique les procédures d'inspection post mortem suivantes, en recourant à l'incision et à la palpation de la carcasse et des abats, s'il existe des indications d'un risque éventuel pour la santé humaine, la santé animale ou le bien-être des animaux:

a) incision et examen des ganglions lymphatiques sous-maxillaires et parotidiens (Lnn. mandibulares et parotidei); palpation de la langue et de l'arrière-bouche;

b) incision des ganglions lymphatiques bronchiques et médiastinaux (Lnn. bifurcationes, eparteriales et mediastinales); ouverture longitudinale de la trachée et des principales ramifications bronchiques; les poumons sont incisés en leur tiers terminal perpendiculairement à leur grand axe; ces incisions ne sont pas nécessaires si les poumons sont exclus de la consommation humaine;

c) palpation du foie et des ganglions lymphatiques rétrohépatiques et pancréatiques (Lnn. portales); incision de la surface gastrique du foie et à la base du lobe carré, pour examiner les canaux biliaires

d) incision des ganglions lymphatiques stomacaux et mésentériques;

e) palpation de la rate;

f) incision des reins et de leurs ganglions lymphatiques (Lnn. renales);

g) palpation et incision de la mamelle et de ses ganglions lymphatiques (Lnn. supramammarii) chez la vache. Chaque moitié de la mamelle est ouverte par une longue et profonde incision jusqu'aux sinus lactifères (sinus lactiferes) et les ganglions lymphatiques mammaires sont incisés, sauf si la mamelle est exclue de la consommation humaine.

Examens  complémentaires

Les jeunes ovins et caprins

Animaux concernés

Les carcasses et les abats des ovins dont les incisives permanentes n'ont pas percé ou qui sont âgés de moins de 12 mois ainsi que des caprins âgés de moins de six mois sont soumis aux procédures d'inspection post mortem suivantes.

 

a) examen visuel de la tête, y compris de la gorge, de la bouche, de la langue et des ganglions lymphatiques rétropharyngiens et parotidiens. Ces examens ne sont pas nécessaires si les autorités compétentes sont en mesure de garantir que la tête, y compris la langue et la cervelle, sera exclue de la consommation humaine;

b) examen visuel des poumons, de la trachée, de l'œsophage et des ganglions lymphatiques bronchiques et médiastinaux (Lnn. bifurcationes, eparteriales et mediastinales);

c) examen visuel du péricarde et du cœur;

d) examen visuel du diaphragme;

e) examen visuel du foie et des ganglions lymphatiques rétrohépatiques et pancréatiques (Lnn. portales);

f) examen visuel du tractus gastro-intestinal, du mésentère, des ganglions lymphatiques stomacaux et mésentériques (Lnn. gastrici, mesenterici, craniales et caudales);

g) examen visuel de la rate;

h) examen visuel des reins;

i) examen visuel de la plèvre et du péritoine;

j) examen visuel de la région ombilicale et des articulations.

 

Le vétérinaire officiel applique les procédures d'inspection post mortem suivantes, en recourant à l'incision et à la palpation de la carcasse et des abats, s'il existe des indications d'un risque éventuel pour la santé humaine, la santé animale ou le bien-être des animaux:

a) palpation de la gorge, de la bouche, de la langue et des ganglions lymphatiques parotidiens. Sauf disposition contraire des règles relatives à la santé des animaux, ces examens ne sont pas nécessaires si les autorités compétentes sont en mesure de garantir que la tête, y compris la langue et la cervelle, sera exclue de la consommation humaine;

b) palpation des poumons; incision des poumons, de la trachée, de l'œsophage et des ganglions lymphatiques bronchiques et médiastinaux;

c) incision du cœur;

d) palpation du foie et de ses ganglions lymphatiques; incision de la surface gastrique du foie afin d'examiner les canaux biliaires;

e) palpation de la rate;

f) incision des reins et de leurs ganglions lymphatiques (Lnn. renales);

g) palpation de la région ombilicale et des articulations; la région ombilicale est incisée et les articulations sont ouvertes; le liquide synovial est examiné.

Examens systématiques

Examens  complémentaires

Les autres ovins et caprins

Examens systématiques

Les carcasses et les abats des ovins dont les incisives permanentes ont percé ou qui sont âgés de 12 mois ou plus ainsi que des caprins âgés de six mois ou plus sont soumis aux procédures d'inspection post mortem suivantes:

a) examen visuel de la tête, y compris de la gorge, de la bouche, de la langue et des ganglions lymphatiques parotidiens, et palpation des ganglions lymphatiques rétropharyngiens. Ces examens ne sont pas nécessaires si les autorités compétentes sont en mesure de garantir que la tête, y compris la langue et la cervelle, sera exclue de la consommation humaine;

b) examen visuel des poumons, de la trachée et de l'œsophage; palpation des poumons et des ganglions lymphatiques bronchiques et médiastinaux (Lnn. bifurcationes, eparteriales et mediastinales);

c) examen visuel du péricarde et du cœur

d) examen visuel du diaphragme;

e) examen visuel du foie et des ganglions lymphatiques rétrohépatiques et pancréatiques (Lnn. portales); palpation du foie et de ses ganglions lymphatiques; incision de la surface gastrique du foie afin d'examiner les canaux biliaires;

f)examen visuel du tractus gastro-intestinal, du mésentère, des ganglions lymphatiques stomacaux et mésentériques (Lnn. gastrici, mesenterici, craniales et caudales);

g) examen visuel de la rate;

h) examen visuel des reins

i) examen visuel de la plèvre et du péritoine;

j) examen visuel des organes génitaux (excepté le pénis s'il a déjà été évacué);

k) examen visuel de la mamelle et de ses ganglions lymphatiques.

 

Le vétérinaire officiel applique les procédures d'inspection post mortem suivantes, en recourant à l'incision et à la palpation de la carcasse et des abats, s'il existe des indications d'un risque éventuel pour la santé humaine, la santé animale ou le bien-être des animaux :

a) palpation de la gorge, de la bouche, de la langue et des ganglions lymphatiques parotidiens. Sauf disposition contraire des règles relatives à la santé des animaux, ces examens ne sont pas nécessaires si les autorités compétentes sont en mesure de garantir que la tête, y compris la langue et la cervelle, sera exclue de la consommation humaine;

b) incision des poumons, de la trachée, de l'œsophage et des ganglions lymphatiques bronchiques et médiastinaux;

c) incision du cœur;

d) palpation de la rate;

e) incision des reins et de leurs ganglions lymphatiques (Lnn. renales).

Examens  complémentaires

Les solipèdes domestiques

Examens systématiques

Les carcasses et les abats des solipèdes domestiques sont soumis aux procédures d'inspection post mortem suivantes:

a) examen visuel de la tête et, après dégagement de la langue, examen de la gorge; la langue, préalablement dégagée de façon à permettre un examen visuel détaillé de la bouche et de l'arrière-bouche, doit faire l'objet d'un examen visuel;

b) examen visuel des poumons, de la trachée, de l'œsophage et des ganglions lymphatiques bronchiques et médiastinaux (Lnn. bifurcationes, eparteriales et mediastinales);

c) examen visuel du péricarde et du cœur;

d) examen visuel du diaphragme;

e) examen visuel du foie et des ganglions lymphatiques rétrohépatiques et pancréatiques (Lnn. portales);

f)examen visuel du tractus gastro-intestinal, du mésentère, des ganglions lymphatiques stomacaux et mésentériques (Lnn. gastrici, mesenterici, craniales et caudales);

g) examen visuel de la rate;

h) examen visuel des reins;

i) examen visuel de la plèvre et du péritoine;

j) examen visuel des organes génitaux des étalons (excepté le pénis s'il a déjà été évacué) et des juments;

k) examen visuel de la mamelle et de ses ganglions lymphatiques (Lnn. supramammarii);

l) examen visuel de la région ombilicale et des articulations chez les jeunes animaux;

m) examen des muscles et des ganglions lymphatiques (Lnn. subrhomboidei) des épaules, au-dessous du cartilage scapulaire, après avoir distendu l'attache d'une épaule, dans le cas des chevaux à robe grise, afin de dépister la mélanose et la mélanomata. Les reins sont dégagés.

 

Le vétérinaire officiel applique les procédures d'inspection post mortem suivantes, en recourant à l'incision et à la palpation de la carcasse et des abats, s'il existe des indications d'un risque éventuel pour la santé humaine, la santé animale ou le bien-être des animaux :

a) palpation et incision des ganglions lymphatiques sous-maxillaires, rétropharyngiens et parotidiens (Lnn. retropharyngiales, mandibulares et parotidei); palpation de la langue;

b) palpation des poumons; palpation et incision des ganglions lymphatiques bronchiques et médiastinaux. La trachée et les principales ramifications bronchiques sont ouvertes longitudinalement et les poumons incisés en leur tiers terminal perpendiculairement à leur grand axe; ces incisions ne sont cependant pas nécessaires si les poumons sont exclus de la consommation humaine;

c) incision longitudinale du cœur de façon à ouvrir les ventricules et à traverser la cloison interventriculaire;

d) palpation et incision du foie et des ganglions lymphatiques rétrohépatiques et pancréatiques (Lnn. portales);

e) incision des ganglions lymphatiques stomacaux et mésentériques;

f) palpation de la rate;

g) palpation des reins et incision des reins et des ganglions lymphatiques rétrohépatiques (Lnn. renales);

h) incision des ganglions lymphatiques supramammaires;

i) palpation de la région ombilicale et des articulations chez les jeunes animaux. En cas de doute, la région ombilicale est incisée et les articulations ouvertes; le liquide synovial doit être examiné;

j) incision des reins à travers l'organe tout entier chez les chevaux à robe grise.

Examens  complémentaires

Les porcs domestiques

Examens systématiques

Les carcasses et les abats des porcs domestiques sont soumis aux procédures d'inspection post mortem suivantes:

a) examen visuel de la tête et de la gorge;

b) examen visuel de la bouche, de l'arrière-bouche et de la langue;

c) examen visuel des poumons, de la trachée et de l'œsophage;

d) examen visuel du péricarde et du cœur;

e) examen visuel du diaphragme;

f) examen visuel du foie et des ganglions lymphatiques rétrohépatiques et pancréatiques (Lnn. portales); examen visuel du tractus gastro-intestinal, du mésentère, des ganglions lymphatiques stomacaux et mésentériques (Lnn. gastrici, mesenterici, craniales et caudales);

g) examen visuel de la rate; examen visuel des reins; examen visuel de la plèvre et du péritoine;

h) examen visuel des organes génitaux (excepté le pénis s'il a déjà été évacué);

i) examen visuel de la mamelle et de ses ganglions lymphatiques (Lnn. supramammarii);

j) examen visuel de la région ombilicale et des articulations chez les jeunes animaux.

 

Le vétérinaire officiel applique les procédures d'inspection post mortem suivantes, en recourant à l'incision et à la palpation de la carcasse et des abats, s'il existe des indications d'un risque éventuel pour la santé humaine, la santé animale ou le bien-être des animaux :

a) incision et examen des ganglions lymphatiques sous-maxillaires (Lnn. mandibulares);

b) palpation des poumons et des ganglions lymphatiques bronchiques et médiastinaux (Lnn. bifurcationes, eparteriales et mediastinales). La trachée et les principales ramifications bronchiques sont ouvertes longitudinalement et les poumons incisés en leur tiers terminal perpendiculairement à leur grand axe, étant entendu que ces incisions ne sont pas nécessaires si les poumons sont exclus de la consommation humaine;

c) incision longitudinale du cœur de façon à ouvrir les ventricules et à traverser la cloison interventriculaire;

d) palpation du foie et de ses ganglions lymphatiques;

e) palpation et, si nécessaire, incision des ganglions lymphatiques stomacaux et mésentériques;

f) palpation de la rate;

g) incision des reins et de leurs ganglions lymphatiques (Lnn. renales);

h) incision des ganglions lymphatiques supramammaires;

i) palpation de la région ombilicale et des articulations chez les jeunes animaux et, si nécessaire, incision de la région ombilicale et ouverture des articulations.

Examens  complémentaires