Droit de la santé publique agronomique et vétérinaire

Le règlement 853/2004...

Droit de la santé publique agronomique et vétérinaire

Les œufs et les ovoproduits...

Les exigences analytiques et le marquage des ovoproduits

le texte

La concentration en acide butyrique 3 OH ne doit pas dépasser 10 mg/kg de matière sèche d'ovoproduit non modifié.


La teneur en acide lactique de la matière première utilisée pour fabriquer les ovoproduits ne doit pas excéder 1 g/kg de matière sèche. Toutefois, pour les produits fermentés, cette valeur doit être la valeur enregistrée avant le processus de fermentation.


La quantité de résidus de coquilles, de membranes d'œufs et d'autres particules éventuelles dans l'ovoproduit transformé ne doit pas dépasser 100 mg/kg d'ovoproduit.

 

Hormis les exigences générales applicables au marquage d'identification, les lots d'ovoproduits qui ne sont pas destinés au détail, mais à être utilisés comme ingrédient dans la fabrication d'un autre produit, doivent porter une étiquette comportant l'indication de la température à laquelle les ovoproduits doivent être maintenus et la période durant laquelle leur conservation peut être ainsi assurée.

 

Pour les œufs liquides, l'étiquette doit aussi porter la mention: «œuf liquide non pasteurisé — à traiter sur le lieu de destination» et indiquer la date et l'heure de cassage des œufs.

Acide butyrique

Acide lactique

Résidus de coquilles

Étiquetage spécial

Étiquetage des œufs liquides