Droit de la santé publique agronomique et vétérinaire

Le règlement 853/2004...

Droit de la santé publique agronomique et vétérinaire

Les mollusques marins ou d'eau douce ...

le texte

Normes sanitaires

Outre le fait de veiller à la conformité avec les critères microbiologiques en vigueur, les exploitants du secteur alimentaire doivent veiller à ce que les mollusques bivalves vivants commercialisés pour la consommation humaine soient conformes aux normes suivantes:

 

Ils doivent posséder des caractéristiques organoleptiques liées à la fraîcheur et à la viabilité, incluant l'absence de souillure sur la coquille, une réponse adéquate à la percussion et une quantité normale de liquide intervalvaire.

 

La quantité totale de biotoxines marines (mesurées dans le corps entier ou dans toute partie comestible séparément) ne doit pas dépasser les limites suivantes:

- pour le «Paralytic Shellfish Poison» (PSP), 800 microgrammes par kilogramme;

- pour le «Amnesic Shellfish Poison» (ASP), 20 milligrammes d'acide domoïque par kilogramme;

- pour l'acide okadaïque, les dinophysistoxines et les pectenotoxines pris ensemble, 160 microgrammes d'équivalent-acide okadaïque par kilogramme;

 - pour les yessotoxines, 3,75 milligrammes d’équivalent-yessotoxines par kilogramme,

et

 - pour les azaspiracides, 160 microgrammes d'équivalent-azaspiracides par kilogramme.

 

utre le fait de veiller à la conformité avec les critères microbiologiques en vigueur, les exploitants du secteur alimentaire doivent veiller à ce que les mollusques bivalves vivants commercialisés pour la consommation humaine soient conformes aux normes suivantes:

Ils doivent posséder des caractéristiques organoleptiques liées à la fraîcheur et à la viabilité, incluant l'absence de souillure sur la coquille, une réponse adéquate à la percussion et une quantité normale de liquide intervalvaire.

La quantité totale de biotoxines marines (mesurées dans le corps entier ou dans toute partie comestible séparément) ne doit pas dépasser les limites suivantes:

- pour le «Paralytic Shellfish Poison» (PSP), 800 microgrammes par kilogramme;

- pour le «Amnesic Shellfish Poison» (ASP), 20 milligrammes d'acide domoïque par kilogramme;

- pour l'acide okadaïque, les dinophysistoxines et les pectenotoxines pris ensemble, 160 microgrammes d'équivalent-acide okadaïque par kilogramme;

 - pour les yessotoxines, 3,75 milligrammes d’équivalent-yessotoxines par kilogramme,

et

 - pour les azaspiracides, 160 microgrammes d'équivalent-azaspiracides par kilogramme.